Vie fraternelle

Les religieux et les religieuse s’appellent "Frères", "Soeurs"... Est-ce un abus de langage ? une coutume ? un mode de vie ? une décision qui marquent toute leur vie et s’exprime en toute relation ?

La vie chrétienne, par son essence même, est relationnelle et fondatrice de communautés !

Il en va donc de même pour la communauté religieuse. « Une caractéristique fondamentale de la vie religieuse, c’est qu’elle n’est pas l’affaire de personnes isolées, mais de groupes, de communautés… Au cœur de l’Eglise, la vie religieuse est convocation : elle est le fruit d’un appel divin créateur de rassemblement » (C.Hourticq-les religieuses)

Entrer dans la vie religieuse, c’est entrer dans un groupe particulier, qui a sa manière particulière de vivre l’évangile. Chaque personne qui entre en vie religieuse, est envoyée dans une communauté de frères, de sœurs pour mettre en œuvre sa suite du Christ. La vie fraternelle est une école de proximité et d’altérité ; chaque communauté est par essence missionnaire donc est envoyée dans un lieu particulier pour y vivre l’évangile de manière particulière (qui a couleur du charisme de l’institut), chaque personne vivant la mission commune avec la musique de son être.

La vie fraternelle en communauté est un lieu d’apprentissage de l’accueil de la différence (différence de génération, de culture, de tempérament), lieu d’approfondissement spirituel, humain ; ce qui construit la communauté c’est la relation personnelle de chacun avec le Christ ; la prière personnelle et communautaire est toujours présente, prenant des formes et des rythmes différents selon le charisme des instituts mais elle est toujours essentielle ; le fait que chacun ait fondé sa vie sur le Christ, suppose qu’il y ait toujours rencontre de Celui-ci dans l’intimité par la prière, la lecture continue de la Parole de Dieu et rencontre de Celui-ci dans ceux auxquels il envoie sans cesse les religieux, les religieuses, (cet envoi se fait toujours par l’intermédiaire d’une médiation : le ou la responsable de l’institut), à commencer par les frères et les sœurs de la communauté.

Nous sommes envoyés ensemble pour vivre et annoncer l’Evangile aux frontières de l’Eglise et du monde. Le modèle évangélique est le « lavement des pieds » ; (Jean 13,14 : « dès lors si je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns les autres ») ; Nous avons tout spécialement reçu mission dans l’Eglise de mettre en pratique cet ultime geste du Christ qui, chez dans les évangiles synoptiques, a son équivalent dans la cène. Le sacrement eucharistique : « ceci est mon corps, ceci est mon sang » dont la communauté religieuse se nourrit, se déploie dans le sacrement du frère, de la sœur et particulièrement chez ceux et celles auxquels Jésus s’est identifié « j’ai eu soif, j’ai eu faim… chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » ! (Mathieu 25,40)

La vie religieuse en « vie communautaire » est un chemin d’humanisation réelle ; ce n’est pas facile, comme toute vie relationnelle ; c’est un don reçu de Dieu, Il est et fait notre unité ; il arrive que des frères et sœurs ne puissent plus vivre en vie commune sous le même toit, pour des raisons diverses ; cependant, l’institut a toujours la responsabilité que ces frères et sœurs aient une réelle vie communautaire : qui est exigence de recherche de la Volonté de Dieu sur sa vie, avec sa responsable et en communauté, exigence de mise en commun des biens comme tous les religieux et religieuses la vivent.

La vie communautaire en vie religieuse est lieu de profond enracinement de notre vie en Christ et tremplin qui nous propulse, en Eglise, au cœur du monde pour y vivre, avec sa grâce et l’aide de nos frères et sœurs, l’évangile à la manière d’un institut, qui a suivi, lui même les traces d’un fondateur et d’une fondatrice.

Nous avons la mission particulière, avec la grâce de l’Esprit Saint demandée et reçue chaque jour, de mettre en pratique la Parole du Christ à la fin de sa vie terrestre :

« A ceci tous vous reconnaîtront pour mes disciples : à l’amour que vous aurez les uns pour les autres » ! l’Amour du Christ qui nous oriente tous vers le Père, qui fait de nous des frères et sœurs entre nous et de tous, est le fondement de notre vivre ensemble en communauté de vie religieuse.

© CORREF. Réalisation spyrit.net