Etre frère carme aujourd’hui : « aimer Jésus et le faire aimer »

Mai 2012

Lancement de l’espace vocation de la Province de Paris : vocation.carmes-paris.org

 
Beaucoup de gens ont déjà entendu parler du Carmel. Ainsi Nicolas Sarkozy l’évoquait dans un article du Monde le 24 janvier 2012 en référence à la suite de sa carrière en cas d’échec aux présidentielles « Vous voulez que j’anime des sections UMP ? Je ne mérite pas ça. Je préfère encore le Carmel, au Carmel au moins, il y a de l’espérance ! ». Oui, il y a de l’espérance au Carmel… mais on sent que pour beaucoup de gens, Carmel, ça ne rime pas trop avec bonheur mais plutôt avec vie diminuée voire ratée... Et pourtant, quand on lit la vie passionnée et passionnante des saints du Carmel, on peut clairement en douter…

Nous pensons, car nous l’expérimentons chaque jour, que Carmel rime plutôt avec plénitude de vie, même si cette plénitude est un mystère caché qui nous dépasse. Nous sommes également convaincus de l’actualité du Carmel qui a un rôle particulier à jouer dans des époques de mutations comme la nôtre : ce n’est pas pour rien que sainte Thérèse d’Avila et saint Jean de la Croix ont refondé le Carmel au XVI° siècle, époque de grands bouleversements ecclésiaux et mondiaux. Au milieu de l’instabilité, le Carmel ancre le bonheur dans les profondeurs de Dieu.

Fils de sainte Thérèse d’Avila, les Carmes déchaussés apprennent ce bonheur par l’amitié avec le Christ vécue dans la prière silencieuse et en communauté fraternelle, comme leurs sœurs carmélites. Mais ils ont aussi la responsabilité apostolique, en collaboration avec des laïcs, de partager cette expérience de l’amour de Jésus, pour le bien de l’Eglise et du monde et de redire à chaque personne : « Dieu demeure en vous et peut-être que vous ne l’aviez pas vraiment réalisé.... ». Bref, nous cherchons selon les mots de la Petite Thérèse de Lisieux à « aimer Jésus et à le faire aimer » par toute notre vie.

Face à ces défis toujours nouveaux, notre Province de Paris refonde ses couvents de Paris et de Lille en 2012. Voilà aussi pourquoi nous avons élaboré un nouveau site Internetqui propose des retraites en ligne et un espace vocation pour présenter notre vie de carme, de manière dynamique et sobre, à l’image de notre spiritualité. Ce nouvel « espace vocation » est pensé pour des jeunes en recherche de vocation mais aussi pour ceux qui veulent mieux comprendre notre genre de vie. En effet, les carmélites sont plus connues que leurs frères... D’où une foire aux questions (« religieux ou moine », « un univers à part ? », etc.), un lexique religieux et carmélitain (vœux, habit, scapulaire, etc.), et la rubrique « Carmel : 3 mots- 3 minutes » pour répondre à des interrogations fréquentes…

L’interpellation de sainte Thérèse d’Avila continue de retentir : « Le monde est en feu, ce n’est pas le moment de traiter avec Dieu de sujets de peu d’importance… » Nous cherchons à y répondre par notre vie donnée au service de l’Eglise et du monde, comme l’illustre cette vidéo  :

 
© CORREF. Réalisation spyrit.net