Assemblée plénière des Evêques de France à Lourdes, nov.2011

Discours de clôture par le Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, président de la CEF (extrait)

Nous voici au terme de cette assemblée et il est temps d’en récolter les premiers fruits.

(...)

 

Nous avons consacré un temps important à une réflexion sur la vie consacrée avec l’aide des représentants des religieux, des religieuses et des membres des instituts séculiers. Nous avons été heureux de ce temps de partage qui nous a permis de mieux connaître les conditions dans lesquelles ces hommes et ces femmes vivent leur consécration à Dieu, les difficultés qu’ils rencontrent, mais aussi leur espérance. Nous voulons saisir cette occasion pour redire à tous la reconnaissance de l’Église pour leur présence dans nos diocèses, spécialement auprès des plus pauvres, comme notre espérance dans la prière des moines et des moniales qui soutient la vie du corps entier de l’Église. Nous connaissons les difficultés rencontrées en raison du faible recrutement de beaucoup d’instituts et nous voulons poursuivre nos efforts pour appeler des jeunes à accueillir l’appel à la vie consacrée soutenus par une plus grande visibilité des consacrés en tous lieux.

 
(...)

Nous allons maintenant regagner nos diocèses et retrouver nos tâches habituelles. Que ce temps fraternellement vécu ensemble soit une ressource pour notre mission. En terminant, je veux remercier tous ceux qui contribuent au bon déroulement de nos assemblées. Tout d’abord, évidemment, notre frère l’évêque de Lourdes et, avec lui, tout les personnels des sanctuaires dont l’accueil ne se dément jamais. Je remercie les Secrétaires Généraux et tout le personnel de la Conférence dont nous apprécions la disponibilité et la discrétion. Et je nous remercie tous !

Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, président de la CEF

© CORREF. Réalisation spyrit.net