Année de la Famille Hospitalière

L’Ordre Hospitalier de Saint Jean de Dieu célèbre, jusqu’en juin 2012, l’Année de la Famille Hospitalière. Cet événement porte une réflexion sur la transmission de la culture de cette congrégation qui prend ses racines au 16e siècle.

« Puissions-nous devenir à notre tour des frères et des collaborateurs de la famille DE DIEU  : des Pascal, des Geneviève, des Nicole, des Olivier, des Georges, des Edouard, des Flavien, des Karine, des Myriam ... DE DIEU ! » L’Année de la Famille Hospitalière, décidée par le Conseil général de l’Ordre hospitalier de saint Jean de Dieu, est l’occasion pour le Frère Alain-Samuel, Supérieur de la province de France, d’émettre un vœu. L’événement fait écho à Familles 2011, initiée par les évêques français. Pour l’Ordre Hospitalier de Saint Jean de Dieu, elle a une résonance particulière.

Comme dans beaucoup d’autres congrégations, le nombre de religieux y diminue tandis que s’étend la place faite aux laïcs. En France, une trentaine de frères poursuit dans six établissements l’œuvre d’hospitalité fondée en Espagne par saint Jean de Dieu (1495-1550) auprès des pauvres et des malades. Ils sont aujourd’hui soutenus dans leur mission par plus de 1250 salariés : médecins, aides-soignants, infirmiers, personnel administratif, etc. « L’année de la famille hospitalière est l’occasion de faire comprendre à nos collaborateurs qu’eux aussi font vivre l’ordre, que celui-ci n’est pas uniquement incarné par les frères, explique le supérieur provincial. La notion de famille hospitalière est quelque chose de nouveau dans l’ordre. On parlait auparavant des frères et des collaborateurs, mais on ne les réunissait pas sous la même appellation. Le faire avec cet intitulé parle davantage. »

Une culture de l’hospitalité à transmettre

L’Année de la Famille Hospitalière implique toutes les composantes de l’ordre. Elle se vit entre frères, entre frères et laïcs, et entre frères et patients. « Nous travaillons sur les rencontres et les collaborations, précise Frère Paul-Marie, coordinateur en charge des projets liés à l’événement. Nos propositions mettent l’accent sur la transmission de la culture de l’hospitalité et la mission de Saint Jean de Dieu. » La congrégation propose ainsi à ses collaborateurs un pèlerinage à Grenade (Espagne) afin de marcher sur les pas du saint fondateur et percevoir ce qui fait le charisme de l’ordre. Au printemps 2012, un pèlerinage à Lourdes réunira l’ensemble des membres de la famille hospitalière : malades, bienfaiteurs, bénévoles, collaborateurs, etc. D’autres actions de transmission sont également instaurées et amenées à devenir régulières.

C’est le cas de la journée d’intégration ouverte à tout nouveau salarié d’un établissement. « Il s’agit d’un module sur l’histoire de Saint Jean de Dieu, l’établissement, son fonctionnement, explique frère Paul-Marie. Il nous faut faire passer la dimension du processus de cinq siècles dans lequel ils s’inscrivent. » La journée du collaborateur est une rencontre annuelle entre les frères et les professionnels présents sur un même établissement. Elle se veut propice aux échanges et à la naissance de liens entre ceux-ci. Les réflexions d’ordre professionnel sont aussi au cœur de cette année de la famille hospitalière. L’ordre a ainsi créé des espaces éthiques et un institut de l’hospitalité. L’ambition de ces structures est de dialoguer sur les expériences professionnelles, les difficultés rencontrées, s’informer et rappeler la démarche d’accueil du patient propre à l’ordre.

Site de l’Ordre Hospitalier de Saint Jean de Dieu : http://www.saintjeandedieu.com

Source  : www.eglise.catholique.fr
© CORREF. Réalisation spyrit.net